Aujourd'hui a un goût amer car je repense à cette rencontre du week-end. Aujourd'hui n'est plus comme vendredi dernier. J'ai envie de rien, seulement d'elle, de sa bouche, ses lèvres, son odeur et ses caresses. Je cogite, m'interroge, sur ce que je fais ici, à Marseille.
Quel sentiment étrange que d'être dans cet état traumatique post-rencontre. A croire que je n'en suis pas ressorti indemne. Et c'est bien la première fois !

Récit de la rencontre, dans la semaine...